Saison 6 – Ambassadeurs des valeurs européennes et olympiques 2020/2021

par | Oct 19, 2020

En tant que centre d’accueil, la MEBA a déjà accueilli plus de 80 volontaires provenant de 18 pays différents au cours des 5 dernières années. Elle a aussi porté un projet exemplaire dans le cadre de l’Euro 2016 : « Ambassadeurs des valeurs européennes ». Ce projet qui a été plébiscité localement lui a permis de réévaluer l’ensemble de ses missions à la hausse et surtout de le rendre durable via une saison 6 que nous accueillons en ce moment même sous le nom des Ambassadeurs des valeurs européennes et olympiques 2019-2024. Notre projet actuel intègre deux nouvelles dimensions : la promotion des valeurs Olympiques articulée autour de trois valeurs fondamentales de l’Olympisme : l’excellence, l’amitié et le respect (pour 2019-2024); et celle de la promotion de la mobilité internationale, qui s’inscrit elle même dans les priorités définies par le COREMOB (qui rassemble la DRJSCS, le rectorat, la DRAAF et la Région) pour 2018-2020. Dans tous ces projets de mobilité, nous travaillons au niveau local et international avec plus d’une centaine de partenaires fidèles.
Rappelons l’enjeu principal de ce projet : la promotion des valeurs européennes et olympiques sur tout le territoire girondin. Avec pour objectif que chaque jeune girondin, où qu’il soit et ou qu’il vive dans le département, puisse avoir eu avant les JO de 2024 une sensibilisation aux valeurs olympiques et européennes et ce faisant le conforter dans une citoyenneté active et positive.
Cette saison nous continuons notre ouverture sur des pays tiers comme la Géorgie, mais nous avons aussi le plaisir d’accueillir deux nouvelles nationalités – le Danemark et la Belgique ! Tous nos volontaires européens sont une nouvelle fois accompagnée par des Services Civiques français. Toutes et tous ont été mobilisés dès la rentrée pour faire entrer l’Europe ainsi que les valeurs de l’olympisme dans les classes, les associations, les centres de loisirs et les médias. L’idée est de lutter ce faisant contre les stéréotypes, les discriminations, la xénophobie, les violences, le repli et promouvoir le vivre ensemble, le respect, le fair play, mais aussi le sens de l’effort, du travail et de la compétition.
 

Souhaitons, encore une fois, une belle réussite à nos 18 ambassadeurs des valeurs européennes et olympiques !

Rencontrez nos volontaires :

Bonjour, je m’appelle Pedro Monteiro, j’ai 28 ans, et je viens de Lisbonne au Portugal. J’adore voyager, jouer au basket, dessiner et rencontrer de nouvelles personnes d’origines et cultures différentes. J’ai choisi ce projet, parce que j’aime me lancer dans des nouveaux défis et parce que je crois en ce projet européen de solidarité et interculturalité que la MEBA nous offre. Mon nouveau défi en cette année 2020/2021 : Améliorer mon français ! Mon rêve dans le futur, je veux devenir dessinateur de Bande dessiné et continuer à voyager dans le monde.

Fun Fact : j’ai été figurant pour la télé portugaise dans des réclames, films et feuilletons !

PEDRO

28 ans, Portugal

Lorsque j’ai terminé ma licence en Beaux-arts à Madrid, j’ai choisi d’explorer le monde par le biais du volontariat. Après mon séjour en Malaisie, j’ai décidé de m’engager à nouveau, mais cette fois en France. Ainsi La Maison de l’Europe est pour moi le choix idéal pour apprendre le français, découvrir la culture de l’Hexagone, et aussi celle des autres pays de l’Union. Je pense que le premier atout de ce projet est sa diversité. Diversité de missions proposées, mais aussi diversité d’origines et cultures des membres faisant parti de la MEBA. Je suis certaine que cette année sera une opportunité unique pour continuer dans mon chemin professionnel et humain.
SARAH

23 ans, Espagne

Je m’appelle Marita et je viens de Géorgie. J’étais volontaire en CES l’an dernier et c’était la meilleure expérience de ma vie, alors j’ai décidé d’y continuer une année de plus, cette fois-ci en tant que service civique. J’ai étudié les relations internationales et je pense qu’être dans un environnement aussi diversifié et en contact avec autant de personnes différentes ayant des origines des cultures différentes est vraiment un coup de pouce important pour ma future carrière. En étant ici, je sens que je progresse personnellement et professionnellement chaque jour.

Marita

22 ans, Géorgie

Je suis à la Maison de l’Europe à Bordeaux, parce que j’ai étudié la langue française depuis l’âge de quinze ans, mais je n’ai jamais pratiqué la langue dans les pays francophones. J’aimerais parler beaucoup de langues. Ayant vu ce projet, j’ai pensé que c’était une expérience extraordinaire et unique à saisir. Je viens de passer deux années sabbatiques pendant lesquelles j’ai beaucoup voyagé mais aussi travaillé. J’ai bénéficié du programme  Erasmus+ et j’ai été aussi bénévole dans un certain nombre de projets solidaires. Après ces activités bénévoles, j’ai ressenti le besoin de m’investir dans quelque chose de différent, dans un projet plus long. Voilà pourquoi je suis prête à entreprendre cette nouvelle aventure qui me convient parfaitement.
MICHELLE

22 ans, Danemark

Coucou, je suis Sophia de Göttingen (la ville sur laquelle Barbara a fait une chanson). Je viens juste de terminer mes études et suis donc diplômée d’une licence européenne. Grâce à mes études j’ai appris beaucoup sur L’UE – les avantages aussi bien que les inconvénients. Avoir la possibilité de parler avec des personnes motivées qui viennent tous de régions différentes, est une belle opportunité enrichissante. J’ai toujours rêvé d’aller à l’étranger comme volontaire et là je trouve que c’est le bon moment avant de commencer un master dans la sphère du développement durable. C’est un thème qui est très important à mes yeux et j’ai hâte de mettre en place différents projets sur ce dernier.
SOPHIA

23 ans, Allemagne

Après avoir terminé mes études en génétique en obtenant un master, j’ai commencé à travailler mais je n’étais pas satisfaite. Je voulais sortir de ma zone de confort, donc j’ai décidé d’expérimenter quelque chose de différent afin de mieux cerner que je voulais faire dans la vie. Pendant mes études universitaires, j’ai toujours été entourée de personnes venant de l’international, et j’ai saisi les opportunités du programme Erasmus pour partir à l’étranger. European solidarity corps est un programme que j’avais en tête depuis très longtemps. J’ai décidé de faire partie du projet « ambassadeurs des valeurs européennes » pour de multiple raisons. Je crois que ce serait une opportunité parfaite d’être entourée de la culture et de la langue française. Ce serait aussi l’occasion de rencontrer nouveaux gens, de m’enrichir de nouvelles expériences et d’exprimer ma créativité.

NATALIA

24 ans, Slovaquie

J’ai quitté mon travail dans l’informatique pour mieux connaitre et comprendre l’Europe, ainsi que moi-même.  Je suis sûre que ce projet m’aidera cette année à « traverser » les frontières de tous les pays de l’Union Européenne. Ensuite j’aimerais combattre, en quelque sorte, les idées reçues et montrer que la devise de l’Union Européenne, « unis dans la diversité » a beaucoup de sens.

SIMONA

28 ans, Roumanie

Après avoir fini mon Master à l’Université des Sports de Bordeaux, tout en étant animateur en accueil de loisir, j’ai décidé de m’engager dans cette mission de service civique des « Ambassadeurs des valeurs olympiques et européennes » puisqu’elle réunit les deux aspects de ma formation. En effet, l’opportunité de transmettre des connaissances et des valeurs sportives et européennes, aux enfants et jeunes de ma région me ravi, dans cette période si particulière. De plus, la possibilité de le faire, ainsi que d’autres missions diverses et variées, avec d’autres personnes venant de toute l’Europe, nous permettra de représenter le monde d’aujourd’hui.
THÉO

24 ans, France

J’ai choisi de me lancer dans un projet en tant que volontaire européen. Le projet des ambassadeurs des valeurs européennes et olympiques est un projet génial qui nous permet de faire de nouvelles rencontres incroyables, d’en apprendre davantage sur d’autres cultures que la sienne, d’autres langues. On y découvre une très belle ville avec une architecture magnifique et une population extrêmement gentille. Les membres de l’association de la Maison de l’Europe sont très sympathiques ; dès qu’il y a un souci ils sont là pour vous aider et vous écouter, je pense qu’à la fin de mon projet je reprendrai des études ou je me lancerai dans la vie professionnelle.
MAXIME

20 ans, Belgique

Cette année j’ai décidé de m’engager dans un service civique pour être utile et aider à transmettre des valeurs de citoyenneté, de respect, d’amitié, d’excellence. 10 mois de service civique au sein de la maison de l’Europe et du CDOS, peuvent me permettre de développer multiples compétences. Je suis dynamique et aime les nouveaux challenges. Cette mission va nous permettre de réaliser plusieurs tâches diverses : interventions dans des écoles, organisations d’événements, communication, animation d’une radio… De plus le côté international de ce service civique m’a beaucoup séduite. Rencontrer des européens de différents pays me permet d’améliorer mon anglais mais également de développer ma culture sur l’Europe et ses différents pays. J’espère de tout cœur que cette expérience va m’aider sur le plan personnel et professionnel. A la fin de ce service civique je compte faire un Master 2 à la Grande École de l’INSEEC en alternance à Bordeaux. Je compte sur ce service civique pour valoriser mon CV et m’ouvrir à de nouvelles opportunités.
PAULINE

21 ans, Tulle / France

Ayant eu mon bac en juillet et n’ayant pas été retenu en licence de psychologie, j’ai cherché ce que je pourrai faire pendant cette année pour enrichir mon expérience. Le service civique correspond tout à fait à ce que je souhaitais : le côté social de celui-ci est en rapport avec mon projet d’étude. De plus étant avec 12 Européens, j’espère améliorer mon niveau d’anglais, ce qui me sera toujours utile dans ma vie. Enfin, le sport a toujours été très important pour moi, je suis donc très heureux d’avoir intégré ce service civique
LUCAS

18 ans, Pessac / France

Bonjour, je m’appelle Isabel, j’ai 22 ans et je viens d’Allemagne. Je participe à cette mission en tant que service civique avec 17 autres jeunes internationaux. Dans le cadre de mes études de « communication interculturelle » en Allemagne je dois faire un stage à l’étranger et j’ai décidé de l’effectuer ici à Bordeaux comme volontaire européenne ! Ce service civique correspond parfaitement à ce que j’apprends dans mes études en théorie à la différence qu’ici je peux mettre mes connaissances en pratique. J’adore l’internationalité de ce projet et je suis tombée amoureuse de la ville de Bordeaux !
ISABEL

22 ans, Allemagne

Récemment diplômée d’une double licence STAPS, et désireuse d’acquérir de l’expérience. J’ai décidé de m’engager dans cette mission « d’ambassadeur des valeurs européennes et olympique », qui correspondait parfaitement à mon domaine d’étude. Ainsi, ce service civique m’aide à poursuivre mon projet professionnel, qui est de faire de la communication au sein du milieu sportif. Ceci représente donc un tremplin vers la sphère du travail. Je réalise également mon rêve de m’installer sur Bordeaux. Je suis prête à investir 100% de mes capacités au sein de l’organisation du MEBA et du CDOS, afin de faire ce projet.
FANNIE

24 ans, France

J’ai voulu participer dans projet parce que j’aime beaucoup la France et la culture française. J’aime aussi communiquer avec les gens et rencontrer de nouvelles personnes. Quand j’étais à l’école, j’ai toujours rêvé de visiter la France et étudier ici pour bien profiter de ce beau pays. J’étudie les relations internationales à l’université et maintenant je suis en troisième année. Avec la MEBA, mon grand rêve d’être l’ambassadrice de Géorgie en France est devenu réalité !
KHATHIA

21 ans, Géorgie

Je suis professeure des écoles, passionnée des langues et de sport. Je suis originaire du Pays Basque en Espagne. Prête à partager ma perception de l’Europe, apprendre le français et -si possible- acquérir ce petit je-ne-sais-quoi français. Depuis mon Erasmus à Copenhague, j’ai fait un stage à Cork (Irlande) et, ensuite, j’ai décidé d’être ambassadrice pour connaître une autre culture, et donc, connaître un peu mieux l’Europe.
IXONE

23 ans, ESPAGNE

Il y a quelque mois, j’ai fini mon BAC et j’ai décidé de faire du volontariat, parce que je voulais avoir une expérience très différente et faire quelque chose de pratique avant d’aller à l’université. J’ai choisi le projet « Ambassadeurs des valeurs européennes et olympiques » pour plusieurs raisons. Ce projet me permet de découvrir la richesse de la culture française : la langue, la cuisine, les gens, leurs manières de concevoir le monde et surtout Bordeaux, une ville très belle qui me plait beaucoup. En plus je peux m’identifier aux nombreuses valeurs du projet. Je crois par exemple que la promotion de la solidarité internationale est quelque chose d’essentiel dans notre temps, parce que tous les pays européens et leurs habitants se trouvent face à face, avec des défis et des problèmes similaires ou du moins pareils. On pourrait dire que nous avons le même destin. Une autre chose que j´adore dans ce volontariat, est que j´ai la possibilité de travailler et passer mon temps avec des gens de beaucoup de pays européens différents. Ensemble, nous sommes un groupe très diversifié mais quand même unis, et nous sommes en train de vivre une expérience vraiment enrichissante.

GABOR

19 ans, Allemagne

J’ai fait mes études en Italie en Politiques Européennes et après deux années de travail j’ai décidé de le quitter afin de participer à ce projet. J’avais envie de changer mon lieu de vie et partir à l’étranger pour une expérience de longue durée, dans le domaine de mes études avec le Corps Européen de Solidarité. Ce projet me donnera l’opportunité d’améliorer et renforcer mon français ainsi que développer des compétences professionnelles. Je ne sais pas encore ce que je ferai après la mission mais j’aimerais travailler autour de projets européens.
ELENA

27 ans, Italie

Buongiorno a tutti! Je m’appelle Riccardo Bettin, j’ai 26 ans et j’ai effectué une Licence de Langues et Littératures à l’université de Venise et un Master de Sciences Politiques à l’Université de Strasbourg. Dans le cadre de mon parcours scolaire et professionnel, plusieurs points essentiels : Je parle trois langues, j’ai habité dans cinq pays différents et je soutiens avec passion le Projet de construction européenne. C’est pour cette raison – et plein d’autres – que j’ai décidé de m’engager auprès de la Maison de l’Europe. Dans le futur, je m’oriente vers une poursuite en thèse dans les domaines qui me sont cher, tel que la sociologie du vote et les études sur la migration et les politiques migratoires. 

RICCARDO

26 ans, Italie