Nos volontaires - saison 2

Le contexte en France et aussi dans toute l’Europe (montée des extrêmes, abstention électorale…) nécessite de valoriser les fondements de l’Union Européenne et la mobilisation citoyenne des jeunes autour de la charte européenne.
Les jeunes en service volontaire européen et en service civique qui participent à ce projet mettent en place des actions de sensibilisation et d’éducation qui permettront de favoriser l’interculturalité et l’apprentissage par les pairs. L’idée est de permettre aussi pour tous une meilleure connaissance et compréhension de l’Europe et de ses institutions notamment auprès des publics les plus éloignés des dispositifs de droit commun.

C’est un accueil de 14 volontaires européens et 10 jeunes en service civique qui permet d’être l’expression sur les territoires d’une Europe multiple, diverse, citoyenne et engagée autour des valeurs de partage et de paix.
Chaque tandem service civique, service volontaire européen est l’ambassadeur de valeurs, de traditions, d’une culture européenne.

Les jeunes concernés ont l’opportunité de s’impliquer dans une action collective tout en développant des compétences éducatives, techniques et pédagogiques. Ce projet leur donne l’occasion de co-construire des réponses singulières aux problématiques locales tout en bénéficiant de cet apport dans leur parcours individuel et en s’épanouissant en tant que citoyen européen. Selon les lieux d’intervention, les jeunes s’adaptent à un contexte: un public, environnement, une histoire, des ressources, des difficultés sociales, des barrières culturelles ou générationnelles….. et ils proposent des animations qui intègrent l’ensemble de ces éléments et qui reflètent en même temps leur propre personnalité.

J’ai choisi ce service civique pour partager, échanger, cultiver et découvrir l’Union Européenne de ma génération avec d’autres Européens et en réaction au Brexit.

Valentin

25 ans, Français né à Abdis-Abeda en Ethiopie, (Pâtissier) CAP Pâtisserie.

Ce service civique est pour moi une manière de mettre en pratique les connaissances que j’ai pu acquérir durant mes années d’études sur le sujet de l’Europe, transmettre les valeurs européennes, informer sur L’Europe, remise en question aujourd’hui. De plus, le travail en équipe, la découverte de différentes cultures, l’apprentissage de langues et le partage sont des éléments qui m’ont motivés à m’engager dans ce service civique.

Delphine, 24 ans

Belge de Bruxelles, Master en Sciences Politiques et plus particulièrement en « études européennes »

J’ai décidé de faire mon service civique à la MEBA et de devenir ambassadeur des valeurs européennes parce que L’union Européenne me passionne et je suis très attachée aux valeurs qu’elle véhicule. L’union Européenne est en crise (crise financière, crise des réfugiés, Brexit, montée des partis extrême droite et populiste). Il y a là un vrai défi à relever et c’est à nous, aux jeunes de se montrer à la hauteur de ces enjeux.

Ioanna, 23 ans

Grecque de Komotini. Diplômée du Master 2 Ingénierie des politiques européennes de l'Université de Bordeaux.

Ce Service Volontaire Européen à la Maison de L’Europe, en tant que “Ambassadrice des Valeurs Européennes” me concède l’opportunité et m’offre les instruments nécessaires pour diffuser les valeurs que je défends, comme la tolérance, la liberté, la solidarité et l’égalité , en luttant contre la discrimination, l’ignorance et la stigmatisation. C’est un projet que apporte une richesse incroyable à ma vie personnel et professionnel, considérant que me permet découvrir un “melting-pot” de culture , vivre dans un nouveau pays et apprendre des nouvelles langues. L’Europe c’est chez-moi, donc mon passé, mon présent et notamment, mon avenir. Comme citoyénne européenne, et dans le contexte actuel, c’est une obligation d’agir avec et ne pas baisser les bras.

 

Rachel, 23 ans

Licence en Sciences de la Culture et de la Communication et fréquence du Master en Journalisme

Moi, je travaillais comme avocat en Espagne mais je décidais qu’il était arrivé le moment de partir à l’étrangèr. En ce sens le projet à la MEBA me semblait comme la meilleure opportunité d’apprendre français et vivre en France et de travailler en promouvant les valeurs de l’Union Européenne. Maintenant, je peux confirmer qu’elle a été la meilleure décision que j’ai pris, surtout pour les personnes exceptionnelles que j’ai eu le plaisir de connaître. En plus Bordeaux a un charme particulier. On verra si je rentre en Espagne l’année prochaine!

Enrique, 26 ans

Licence en Droit

Il y a 4 ans j’ai laissé mon coeur à Bordeaux et après avoir terminé mon master en Sciences Politiques j’ai décidé de combler mes études et ma vie professionnelle en m’engageant en service volontaire européen à la MEBA.

Lucia, 26 ans

Master en Études Européens

Salut tout le monde! Je savais depuis longtemps que après avoir fini le lycée je voulais| voudrais faire un an sabbatique et faire du volontariat. Après une recherche j’ai trouvée le projet “Ambassadeurs des valeurs européennes” ici à la Maison de L’Europe et du coup il me semblait le plus intéressant et avantageux pour moi. Je suis très engagée à l’Union Européenne et tous qui la concerne et j’adore cette opportunité de promouvoir la thématique.

Carmen

19 ans, estonienne, Lycée

J’ai pris une année pour découvrir une nouvelle culture et une nouvelle langue. Ce projet est très bon pour m’aider à mieux comprendre l’Europe et magnifique pour connaître beaucoup de personnes trop cool de différents pays.

Hedi

20 ans, estonienne, Lycée

Le service civique est pour moi une bonne expérience, la Maison de L’Europe permet de faire  des rencontres et découvrir de nouvelles cultures ce qui est important pour moi et pour mon enrichissement personnel. Aussi, par rapport au Brexit, je pense que cette année notre mission est encore plus importante pour rappeler les valeurs européennes.

Julie

20 ans, Française née à Monaco, BTS Technico-Commercial.

Ce service civique est une manière d’élargir mes compétences professionnelles en découvrant de nouvelles perspectives de travail aux côtés de personnes hétéroclites, lesquelles, j’espère, vont m’apporter de nombreuses nouvelles opportunités dans le monde professionnel ainsi que dans ma vie personnelle.

Arnau, 24 ans

Licence en Sciences et Techniques de l'Activité Physique et Sportive

J’ai fais le choix de mon engagement auprès de la MEBA afin de rencontrer des personnalités enrichissantes leurs parcours diversifiés ; et d’autre part, afin de développer le projet européen se fondant sur des valeurs humanistes. La MEBA m’offre également l’opportunité de rencontrer des personnalités afin de tisser un réseau de contacts pour une future carrière dans les institutions nationales et internationales. Enfin, j’ai la volonté de rétribuer la société à travers mon engagement civique vis à vis des plus jeunes comme des plus vieux dans un constant état d’esprit positif.

Jean-Alexandre, 21 ans

originaire de Montpellier, Sciences Po Bordeaux

Mon engagement dans un service volontaire européen auprès de la MEBA est pour moi une opportunité unique de connaître et d’échanger divers points de vue sur l’Union Européenne. Ce SVE represente une expérience très enrichissante puisque me permet découvrir une nouvelle culture dans un nouveau pays et dans une très belle ville. À mon regard la mission comme ambassadeurs des valeurs européennes, dans un cadre de crise économique, de valeurs et politique, est fondamental pour construire un avenir ensemble et valoriser et diffuser les valeurs qui ont été dans la base de la création de l’Union Européenne comme la paix, l’égalite et la liberté entre les peuples.

João, 23 ans, portugais

Licence en Relations Internationales et Master Études Internationales

Ciao a tutti! Bonjour à tous! Le service volontaire européen c’est une grande oportunité parce que j’avait une grande envie de voyager.  Mais en fait les plus grandes raisons qui m’ont poussée à participer au projet sont le désir de me mettre en jeu et l’amour pour la France! Bordeaux est une ville magnifique et même si au début je me sentais un peu perdue, maintenant je ne veux même pas retourner en Italie.

Lidia, 25 ans

Master en Langues et Littératures Post-coloniales

Le projet SVE est une occasion extraordinaire pour moi d’apprendre une nouvelle langue, de decouvrir une nouvelle culture, de voyager et de contribuer à l’influence européenne de Bordeaux et d’Aquitaine. Ma plus grande motivation était d’obtenir une nouvelle expérience qui sera liée à ce que j’ai étudié à l’université (études européennes) ainsi que pour apprendre une nouvelle langue. À mon avis, ce projet est unique principalement parce que nous faisons beaucoup d’activités différentes, ce qui contribue à une meilleure compréhension des cultures européennes dans leur diversité et à rendre l’Europe concrète dans la vie quotidienne de chaque citoyen … C’est tout simplement la meilleure année de ma vie … et je suis heureuse que je puisse passer cette année avec ces gens fabuleux qui sont devenus ma deuxième famille ..  Je vous aime tous!

Zuzika, 25 ans

Master en Études Européens

J’ai fini mes études cette année et France m’a paru un grand nouveau chapitre (encore pour écrire) dans mon autobiographie. Mon besoin pour une éducation non-formel et pas familial m’a conduit à devenir volontaire dans un projet de Service Volontaire Européen.

J’adore mon travail de promouvir les valeurs européennes, qui, pour moi, signifie enseigner (et constamment apprendre) à avoir l’esprit ouvert. Je crois vraiment que les mots peut et change le monde, et en changeant la manière dont nous pensons que nous pouvons changer le monde autour de nous.

Béa, 26 ans

Master en Hungarian Language and Literature

Ce service civique est une manière différente d’aborder L’Europe de transmettre des valeurs européennes qui me semblent essentielles et de permettre une citoyenneté européenne et une euro-culture pour tous. La découverte et le don de soi sont tous autant des motivations, plus largement étendues au service civique.

Lea, 21 ans

Française de Strasbourg, Licence en Langue et Inter-culturalité

J’ai choisi la maison de l’Europe pour sa diversité, sa richesse, ses valeurs, mais aussi la confiance qu’elle nous accorde et la liberté qu’elle nous laisse. Enfin, en plus de s’accomplir personnellement et professionnellement, la MEBA nous donne l’opportunité d’aller agir auprès d’un large public pour reconstruire l’image de l’Europe : une opportunité géniale et plus que nécessaire dans le contexte actuel.

David, 19 ans

Français de Bordeaux, Licence de Lettres et Cultures du monde

J’effectue un service civique au sein de la Maison de l’Europe parce qu’après des années d’études concentrées sur une seule discipline, j’ai éprouvé un besoin de découverte et d’engagement. Cette année, cela se traduit en découverte et rencontre d’autres jeunes et cultures d’Europe, et en engagement pour les valeurs d’ouverture et de solidarité que l’on retrouve dans un certain projet européen qui a besoin d’être défendu. C’est pourquoi, transmettre mon enthousiasme pour l’inter culturalité, aux enfants notamment, est un vrai bonheur.

Lucie, 25 ans

Master en Psychologue Clinicienne et Inter-culturaliste.

Salut à tous, je suis à Bordeaux en tant que volontaire de la Maison de l’Europe. Ce qui m’a poussé à faire un Service de Volontariat Européen en France c’était ma volonté de savoir plus sur leur culture et mode de vie, aussi que apprendre la langue. Le projet “Ambassadeurs des valeurs européennes” nous rend très utile dans toute la communauté bordelaise – notamment notre avec les enfants et jeunes – avec qui j’aime travaillé et contribuer à la diffusion des valeurs de l’Union Européenne.

Andrès, 25 ans, espagnole

Licence en Journalisme

Buongiorno!  J’ai décidé de partir en France pour une année en Service Volontaire Européen après avoir terminer mes études.  J’ai choisi de participer au projet de la Maison de l’Europe de Bordeaux parce que pour moi il est très important de promouvoir les valeurs de l’Union Européenne, surtout dans cette période, et de montrer au gens qu’il y a beaucoup de jeunes qui veulent s’engager dans des projets internationaux pour créer une Europe encore plus unie dans le future.

Viola, 26 ans

Master en Langues et Littératures Post-coloniales

En tant que volontaire du SVE, je ne peux que conseiller à tout le monde d’effectuer un volontariat à l’étranger après le lycée, comme moi. J’habite dans la belle ville ensoleillée de Bordeaux depuis 3 mois et jusqu’à présent je n’ai pas regretté cette décision. Il est vrai que ça peut être dur quelques fois. Tout est nouveau, différent et étranger! Et pourtant, ça vaut le coup. C’est une expérience géniale avec plein de gens formidables, de nouvelles idées, des perspectives enrichissantes, des possibilités de développement personnel et l’opportunité d’essayer des choses nouvelles! De plus, je ne peux qu’approfondir ma maîtrise des langues française et anglaise, ou encore mes facultés de communication non-verbale – si au début il y a des problèmes de communication.

Yara, 20 ans

Lycée

Il y a des nombreuses raisons pour moi, de faire une Service Volontaire à la Maison de l’Europe. Premièrement, j’ai eu des cours de français à l’école et ici je peux améliorer mon français. De plus, j’aimerai devenir professeur. Dans notre projet, on travaille beaucoup auprès des écoles, donc je pourrai découvrir, si c’est le meilleur job pour moi. Mais le plus important est de défendre les valeurs européennes contre les mouvements anti-européen qui prédise un avenir incertain.

Alex, 20 ans

Lycée

Je suis ici pour réaliser mon rêve d’enfance: vivre en France! Je suis heureuse d’avoir rencontré ici des gens étonnants qui m’aident tous les jours, à faire de mon mieux sur le lieu de travail et d’avoir une grande expérience dans cette belle ville. De bonnes choses arrivent quand vous suivez vos rêves!

Alexandra, 24 ans

Master en Human Resources in Sociology