Saison 3 – ambassadeurs des valeurs européennes

Nos volontaires - saison 3

Le dispositif des « ambassadeurs des valeurs européennes » est le plus gros projet porté par la Maison de l’Europe Bordeaux-Aquitaine pour la troisième année consécutive et ce grâce au soutien des collectivités territoriales et à la confiance de ses partenaires institutionnels, notamment la Préfecture de la Gironde. Cette saison 3 s’ouvre vers de nouveaux horizons notamment vers des pays tiers de l’Union européenne comme la Serbie et la Géorgie. Plus de 9 nationalités seront ainsi représentées cette année parmi nos volontaires européens. Côté français, la mixité est aussi au rendez-vous puisque la majorité de nos Services Civiques viennent de territoires hors métropole bordelaise, ce qui est un gage d’attractivité de notre projet. Diversité ainsi dans les parcours et les origines à l’image de notre association et de notre Europe.



Il me semble que ce service civique pour la MEBA constitue avant tout une occasion de s’engager en soi. De s’investir vers des intérêts généraux et collectifs, d’envisager son parcours personnel et d’études différemment. Au delà de cet aspect, l’objet de l’engagement a évidemment toute son importance et il est ici celui de la question européenne. Après avoir étudié l’Union européenne il me devenait important de la vivre et de réaliser que son évolution de demain ne dépendra pas seulement de ce qui nous dépasse, mais aussi de l’investissement que chacun peut y consacrer aujourd’hui. La richesse et la diversité des projets que nous menons ensemble font de la mission à la MEBA une expérience exceptionnelle, baignée dans une « ambiance européenne » qui y trouve réalité et définition.

Yann

24 ans, Français, Diplômé en Droit Public.

Je m’appelle Carmen et je suis une espagnole. Je viens de Jaén, une ville située au sud de l’Espagne, dans la région d’Andalousie ( la plus belle région d’Espagne). J’ai fait des études de Traduction et Interprétation à l’Université. J’ai toujours aimé les langues et connaitre d’autres cultures. Actuellement je fait partie du projet des « jeunes ambassadeurs européens » organisé par la MEBA. Je trouve que ce volontariat est une très bonne occasion pour connaître plusieurs cultures, perfectionner mon niveau de français et vivre une expérience très enrichissante dans le domaine de l’enseignement des valeurs européennes et de la solidarité.

Carmen, 24 ans

Espagnole, Diplômée en en Traduction et Interprétation

Depuis longtemps, je savais qu’après l’obtention de mon Master je voulais faire une année de volontariat. Ma plus grande motivation était d’obtenir une nouvelle expérience qui sera liée à ce que j’ai étudié à l’université. J’ai choisi le Service Volontaire Européen à la Maison de L’Europe, en tant que “Ambassadrice des Valeurs Européennes” car il m’offre l’opportunité et les instruments nécessaires pour diffuser les valeurs que je défends, comme la tolérance, la liberté, la solidarité et l’égalité, en luttant contre la discrimination, l’ignorance et la stigmatisation. C’est un projet qui apporte une richesse incroyable à ma vie personnelle et professionnelle et qui, de plus, me permet de découvrir un “melting-pot” de cultures, de vivre dans un nouveau pays, et, c’est aussi une excellente opportunité d’apprendre le français. Auparavant, j’ai fondé une startup, et j’ai travaillé comme présidente du conseil d’administration de l’Union étudiante de l’université de Tallinn (ONG) et comme spécialiste du centre d’information parlementaire. J’ai aussi eu à plusieurs reprise l’occasion d’étudier et de travailler comme volontaire à l’étranger. Une fois l’année de volontariat achevée, je souhaite travailler pour l’Union européenne, les Nations Unies ou une autre ONG ainsi que créer ma startup sociale. En somme, ma carrière professionnelle se veut liée aux droits de l’Homme.

Marlen, 24 ans

Estonienne, Diplômée en en Sciences Politiques et Communications Politiques

C’est durant mes études que mon intérêt pour l’Europe et son histoire ont mûri. Très vite, ayant pris connaissance des enjeux et des valeurs qu’elle défend, je voulais moi-même devenir acteur et non plus spectateur. Je me suis tout d’abord tourné vers le Service de Volontariat Européen afin d’avoir une approche plus concrète. C’est en Pologne, l’année dernière, que j’ai effectué ma mission. J’ai pu ainsi rencontrer de nombreux volontaires, échanger culturellement et apprendre plus sur les connexions qui nous réunissent. Fort de cette expérience, je voulais poursuivre cette aventure et l’exploiter au sein de mon propre pays. La Maison de l’Europe de Bordeaux répond parfaitement à mes attentes proposant de nombreuses possibilités (interventions dans les écoles, émissions de radio…). C’est l’occasion de faire de nouvelles rencontres, de réaliser de nouveaux projets et aussi de partager ce que j’ai appris. Tous ensemble nous pouvons prendre part à former la nouvelle génération européenne de demain.

Philippe, 23 ans

Bretagne, Diplômé en Histoire

Bună tuturor! Je m’appelle Alex, j’ai 23 ans et je viens de Roumanie. Le voyage et l’immersion dans les autres cultures ont toujours été des choses que j’aime bien faire. Pour cette raison, j’ai passé les 4 dernières années à étudier la psychologie, à faire du bénévolat et à travailler en Angleterre. À la recherche d’un nouveau défi, j’ai découvert la MEBA et j’ai saisi l’opportunité de déménager à Bordeaux. Maintenant, j’ai de nouveaux amis, j’apprends le français et des mots d’autres langues, je découvre de nouveaux endroits, tout en profitant du vin et de la cuisine française. N’est-ce pas une très bonne définition pour “la chance”?

Alexandra, 23 ans

Roumanie, Diplômée en en Psychologie

Bonjour, je m’appelle Jorge et je viens d’Espagne. J’ai 23 ans. J’ai fait 4 ans d’études de marketing et de recherche des marchés à l’Université de Málaga. Mon but dans la vie sera de vendre un bon film avec un marketing stratégique, mais je prends d’abord une année de congé pour découvrir de nouvelles cultures et différentes parties et endroits du monde. Cette année, je suis allé en Grèce et en Turquie par le biais d’un Erasmus+ sur le recyclage et l’aide aux enfants. A ce moment-là, je me suis rendu compte que je voulais continuer à faire cela pendant une année supplémentaire. Pour moi, être en France et aider les enfants dans les écoles m’aidera à devenir une meilleure personne et à découvrir une nouvelle perspective de la vie.

Jorge, 23 ans

Espagne, Diplômé en Marketing

J’ai choisi d’effectuer un service civique auprès de la MEBA car j’avais envie de me sentir utile en dédiant mon énergie et mes compétences à une mission d’intérêt général. Au sein du projet des « Ambassadeurs des valeurs européennes », je souhaite promouvoir le respect, la tolérance, l’ouverture d’esprit et montrer, à travers divers projets, ce qu’est être une citoyenne européenne en 2017. C’est aussi pour moi l’occasion de rencontrer de jeunes européens, originaires de différents horizons, avec qui je partage de nombreuses valeurs.

Claire, 23 ans

France, Diplômée en Stratégies de Communication

Ayant découvert durant mes études la complexité du droit de l’Union européenne et des institutions européennes, je suis convaincu de l’impérieuse nécessité de faire des opérations de communication sur l’Europe vis à vis du grand public. Plus que jamais aujourd’hui il faut montrer que, loin d’une bureaucratie obscure, l’Union européenne c’est des valeurs humanistes de liberté, de solidarité et de richesse dans la diversité, c’est l’union des peuples pour partager ces valeurs. A cet égard l’objectif de « donner un visage humain à l’Europe » que prône la Maison de l’Europe Bordeaux Aquitaine me parait essentiel et je suis ravi d’y participer.

Guillaume, 25 ans

France, Diplômé en Droit Public

Le contexte actuel en France, et un peu partout en Europe, avec les attaques terroristes, les crises économiques et les avancées des politiques extrémistes, favorise les situations de discriminations, stigmatisations et même de violences. Donc, j’ai décidé de faire partie de ce projet parce qu’il me donne l’ opportunité et les outils nécessaires pour défendre les valeurs qui pour moi sont essentielles : liberté, égalité, tolérance et la multiplicité des cultures. Alors, j’espère aussi que cette année ouvrira mes horizons, me fera perdre quelque préjugés sur les autres cultures ou pays et, par-dessus tout, m’aidera a construire une Europe plus forte et plus démocratique.

Carolina, 20 ans

Portugal, Diplômée en Sciences de la Communication

Je m’appelle Yannick, j’ai 19 ans et je viens d’Allemagne. Après avoir passé mon bac cette année, je participe maintenant à ce projet dans le but d’améliorer mes connaissances en français et surtout pour travailler avec d’autres européens et transmettre les valeurs européennes. Pour moi, il est important de montrer qu’on est européen et ce Service Volontaire Européen à la MEBA me donne cette possibilité. J’ai hâte de faire beaucoup de rencontres et de vivre de nouvelles expériences avec ce groupe « d’Ambassadeurs des valeurs européennes » dans l’année qui vient.

<iframe width= »560″ height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed/8wctvbsn3To?rel=0&amp;controls=0&amp;showinfo=0″ frameborder= »0″ gesture= »media » allowfullscreen></iframe>

Yannick, 19 ans

Allemagne, Baccalauréat

Engagements associatifs, sujets d’études, voyages… Le fil rouge de mes actes conduit toujours à l’Europe. Une année Erasmus en République tchèque et un Service Volontaire Européen en Pologne m’ont confortés dans l’idée que les valeurs européennes sont celles que je veux défendre et promouvoir. Nous sommes une génération qui apprend à s’affranchir des parcours d’études et des carrières professionnelles classiques, pour s’enrichir au contact des autres et s’investir selon des convictions personnelles. Pour moi, ce service civique s’inscrit totalement dans cette démarche. C’est l’occasion de participer à faire venir l’Europe dans mon propre pays, de proposer aux gens de s’approprier cette identité là qui leur paraît parfois lointaine. Les rencontres, la richesse de nos discussions, nos projets variés, la possibilité de toucher aussi bien au monde de l’éducation que celui du journalisme ou de l’événementiel stimulent l’imagination et nous font agir sur tous les fronts !

Emeline, 23 ans

France, Diplômée en Histoire

Je m’appelle Romy, j’ai 23 ans et je suis Slovaque. Je viens de finir mes études en traduction et interprétariat et j’ai décidé de participer au SVE pour promouvoir mon pays, pour améliorer mon niveau de français, et surtout ma capacité à communiquer et à travailler avec des gens de cultures, âges et intérêts différents. J’aime bien vivre dans une communauté internationale, parce que je trouve que c’est très enrichissant. En Slovaquie, il n’y a pas beaucoup de diversité et à cause de cela, les gens ont peur des choses qui sont différentes. Je voudrais aider à changer cette mentalité et introduire les jeunes aux projets comme le SVE.

Romana, 23 ans

Slovaquie, Diplômée en Traduction et Interprétariat

Hola ! Bonjour ! Je m’appelle Ruben, j’habite à Grenade, une petite ville située au sud de l’Espagne. J’ai étudié le droit puis j’ai fait un Master pour devenir professeur dans les lycées. J’aime apprendre les langues, et j’ai besoin d’améliorer mon niveau de français. J’adore aussi la cuisine française et je voudrais goûter la gastronomie française. J’ai envie de faire connaissance avec des amis francophones. J’espère être utile pour la communauté bordelaise et apprendre beaucoup ici.

Rubén, 29 ans

Espagne, Diplômé en Droit

Effectuer cette année au sein de la Maison de l’Europe me permet de concrétiser un objectif, participer au rayonnement de l’Union européenne. Tout au long de mes études une réelle envie m’anime, permettre la réalisation des projets européens tout en sensibilisant un large public, pour faire comprendre que l’Europe est et doit être un projet d’avenir. Après avoir effectué des études poussées, j’ai eu le souhait d’acquérir de nouvelles compétences, plus humaines et un peu moins théoriques. Ce service civique m’offre la possibilité de me responsabiliser professionnellement tout en gardant une part de créativité.

Maylis, 25 ans

France, Diplômée en Droit Public

Bonjour, je m’appelle Richard, j’ai 22 ans et je suis en service civique à Bordeaux cette année pour la maison de l’Europe, en tant qu’ambassadeur des valeurs européennes.
J’ai grandi dans le Poitou-Charentes, dans la ville de Châtellerault, connue pour son avant-gardisme en art moderne. Néanmoins, malgré les possibilités qu’offre une ville de 30,000 habitants, je décide d’en partir après mon baccalauréat pour apprendre l’anglais à Dublin, ce qui fut ma première expérience européenne. Je viens de finir une bi-licence d’histoire et d’anglais à l’université Paris-Sorbonne, et après 3 années de fac, j’ai eu envie de m’engager en service civique afin de me poser un an pour réfléchir à la suite de mes études et me professionaliser. De plus, amateur d’exotisme, j’ai décidé de partir dans la région du globe où les autochtones préfèrent dire « chocolatine » au lieu de dire pain au chocolat. Ce service civique me permet d’échanger avec des européens, mais aussi de défendre des valeurs d’échanges qui me sont proches, ce qui explique ma volonté d’engagement.

Richard, 22 ans

France, Diplômé en Histoire et en Anglais

Je suis Lucia Sciranková et je viens de Slovaquie. Je suis vraiment fière d’être une volontaire en France. Pourquoi j’ai décidé de devenir un membre de la famille MEBA ? Parce que j’aime les nouveaux défis et cette expérience élargira mon horizon. De plus, vivre en France a toujours été mon rêve. J’espère qu’un jour je parlerai français couramment. La formation personnelle est une impulsion forte et significative pour moi. Je voudrais aussi consacrer du temps à faire des actions qui ont du sens et apporter une certaine contribution à n’importe quelle société. A la fin de l’année, je voudrais dire à tous les jeunes de ne pas avoir peur d’essayer le service volontaire européen. 🙂

Lucia, 24 ans

Slovaquie, Diplômée en Relations Internationales

Salut… Oui c’est le même mot en roumain qu’en français. Je m’appelle Cosmin, j’ai 26 ans et je suis d’origine roumaine mais j’ai vécu les 6 dernières années en Angleterre. J’ai fini mes études il y a 3 ans et après j’ai travaillé dans une agence de recrutement. Même si j’ai bien aimé ma vie là-bas je sentais que je devrais sortir de ma zone de confort, relever un nouveau défi et m’occuper d’un projet qui n’a rien à voir avec l’argent. Être un volontaire à la MEBA me permet de faire exactement cela : me faire des nouveaux amis européens, apprendre à parler en français après n’avoir parlé qu’en anglais les 6 dernières années, découvrir Bordeaux et ses beautés (la plupart du temps à travers l’objectif de ma caméra) tout en contribuant à la communauté.

Cosmin, 26 ans

Roumanie, Diplômé en Commerce International

Je m’appelle Michelle, j’ai 18 ans et je viens d’Allemagne. J’avais toujours le rêve de partir dans un autre pays et faire un service volontaire grâce auquel je peux contribuer par un quelconque moyen à la société. Donc le SVE est une possibilité unique pour moi. Je souhaite pouvoir promouvoir les valeurs européennes, notamment vers le public jeune, pour qu’ils puissent aussi faire l’expérience intéressante d’être un citoyen européen. A mon avis c’est très important puisque les enfants sont notre avenir et je voudrais bien jouer un rôle dans cet avenir et le changer pour le mieux.

Michelle, 18 ans

Allemagne, Baccalauréat

Bonjour, je m’appelle David. Je suis licencié en Sciences du langage et me dirige vers des études de journalisme. J’ai choisi de m’engager auprès de la Maison de l’Europe Bordeaux Aquitaine pour différentes raisons. D’abord pour découvrir les enjeux de l’Union européenne, rencontrer les jeunes acteurs de l’Europe, et en partager les valeurs, quoi de mieux que d’être au cœur de cette structure. Mon attrait pour les langues étrangères, aussi, a contribué à me convaincre. Côtoyer quotidiennement une dizaine de nationalités parmi les volontaires du service européen c’est « vivre l’Europe » par le partage. Faire partie de ce projet c’est pour moi l’occasion de mieux dessiner les contours de cette Europe « unie dans la diversité », et de la valoriser.

David, 22 ans

France, Diplômé en Sciences du Langage

Moi, j’ai fini mes études universitaires en Géorgie. Ma profession est journaliste. Je travaillais à radio pendant 4 ans, mais je voulais toujours continuer mes études en France pour le Master. Je suis convaincue que ce projet est la meilleure opportunité pour apprendre le français, l’anglais, préparer mon Master, vivre en France et promouvoir les valeurs de l’Union européenne. Je pense également que cette expérience sera très enrichissante pour mon développement personnel et non seulement professionnel.

Magda, 24 ans

Géorgie, journaliste

Après plusieurs années sur les bancs de la fac, j’avais envie de faire mes débuts dans la vie professionnelle. Le service civique permet une année de transition entre ces deux univers, de l’université au monde du travail. En plus, à la Maison de l’Europe, je peux défendre des valeurs qui me tiennent à coeur, et évoluer dans un environnement international qui me plaît beaucoup. On est nombreux, on vient de partout, on est différents, mais on travaille ensemble sur de beaux projets, et c’est ce qui rend cette expérience vraiment unique.

Ingrid, 22 ans

France, Diplômée en Religions et Sociétés

En parallèle de mon projet de thèse en économie du développement que je mène actuellement, j’ai décidé de me lancer dans le projet de la Maison de l’Europe de Bordeaux. En tant qu’Européen de sang et de cœur, j’y entrevois l’opportunité de contribuer, à ma petite échelle, à la construction d’une Europe mieux informée et plus engagée. A mon sens, ces deux éléments sont les clés pour parvenir à une union plus forte et soudée.

Tomi, 25 ans

Pays-Bas, Doctorant en économie

Après avoir terminé mes études en socio-sanitaire à l’école secondaire, j’ai décidé de consacrer une année à faire du bénévolat avant de commencer mes études à l’université de langues étrangères. Je suis très heureuse d’avoir découvert ce projet et d’être devenue une volontaire européenne. Je suis très contente d’être ici, à Bordeaux, parce que cette ville est magnifique. J’apprends beaucoup de choses, mais surtout, je suis en train d’améliorer mon français.

Caterina, 20 ans

Italie, baccalauréat

Laba diena ! Le service volontariat européen est pour moi une bonne expérience parce que la Maison de L’Europe permet de faire des rencontres et de découvrir des nouvelles cultures ce qui est important pour moi, à la fois pour mon enrichissement personnel et aussi parce que j’aime voyager. Ma plus grande motivation est de me connaitre moi même pour tester mes compétences personnelles. Faire partie du projet d’ “Ambassadeur des Valeurs Européennes” m’offre l’opportunité et les outils nécessaires pour diffuser les valeurs que je défends, comme la tolérance, la liberté, la solidarité et l’égalité , en luttant contre la discrimination, l’ignorance et la stigmatisation.

Beatrice, 20 ans

Lituanie, Baccalauréat en hôtellerie et restauration

Je m’appelle Saša, j’ai 25 ans et mon pays d’origine est la Serbie. Lorsque la MEBA m’a accepté j’étais vraiment ravi, car j’adore le contact avec les gens et découvrir des cultures différentes. Le travail avec les enfants me passionne également. De plus, c’est mon deuxième séjour à Bordeaux, et c’est ma ville française préférée. Ma devise ? C’est une citation de Bob Marley : « Certains sentent la pluie, d’autres sont simplement mouillés ! ».

Saša, 25 ans

Serbie, Diplômé en Criminologie

Bonjour ! Si tu me lis, c’est que toi aussi tu te sens particulièrement touché par la citoyenneté européenne. Surtout, par les valeurs de tolérance et de multiculturalité qu’elle véhicule. En effet, c’est pour ces raisons que j’ai choisi de réaliser mon service civique à la MEBA en tant qu’ambassadrice des valeurs européennes. Communiquer toutes les richesses que comporte notre belle Union européenne à la jeune génération est un véritable défi ! Entre le manque de connaissances et l’image parfois négative véhiculée par les médias sur l’Europe, on en oublie souvent que l’ Europe, c’est avant tout un appel au voyage, à la paix et surtout une véritable appartenance. Nous tous et toutes Européens et Européennes ! Ainsi, étudier tous les aspects de l’Union européenne, rencontrer des personnes de tous horizons et apprendre des différentes cultures européennes représente sur le chemin de ma vie un véritable enrichissement personnel.

Héloïse, 20 ans

France, baccalauréat

Je m’appelle Shako, j’ai 22 ans et je viens de Géorgie. Dans mon pays, je viens d’obtenir ma licence en Droit. Après mon premier projet Erasmus, je me suis rendu compte que les valeurs européennes étaient très proches des miennes, et c’est pourquoi j’ai décidé de postuler à ce projet et je suis vraiment content d’avoir eu l’opportunité d’être un ambassadeur des valeurs européennes. Pour ce qui est de mes attentes, j’espère apprendre la langue française, avoir une grande quantité d’informations sur les valeurs européennes et les diffuser aux jeunes générations. Après ce projet, je vais continuer à étudier à l’université en Master et je suis absolument sûr que l’expérience que je recevrai de ce projet m’aidera à réussir professionnellement et à travailler dans le secteur civil.
Shako, 22 ans

Géorgie, Diplômé en Droit